Le top 10 des erreurs SEO les plus fréquentes

E
ERICSTAMANT
Le top 10 des erreurs SEO les plus fréquentes

Avec le temps, on en vient à voir des erreurs qui reviennent souvent. Voici un top 10 des erreurs les plus fréquentes (selon mon expérience).

#10 Le certificat SSL (https)

Google l’a dit, il accorde plus d’importance aux sites Internet utilisant le protocole HTTPS. Après tout c’est logique, les internautes également accorderont plus d’importance aux sites web avec le petit cadenas et le https en vert. Nous savons tous, que cela signifie que le site Internet que nous visitons est sécuritaire.

Mais à quoi sert réellement le certificat SSL (https)?

C’est une clé de chiffrage que seul le serveur qui héberge le site Internet peut déchiffrer. Celle-ci est utilisée lors de la transmission de données entre le navigateur web et le serveur. Comme par exemple, dans le cas de l’envoie d’un formulaire. En cas d’interception des données par un pirate informatique, ceux-ci serait indéchiffrable.

Comment faire pour avoir un site avec https?

Le plus simple sera sans aucun doute de demander à l’hébergeur de votre site Internet. La majorité des entreprises d’hébergement web proposent la vente et l’installation de certificat SSL. Pour quelques dizaines de dollars par années, votre site représentera un gage de confiance plus important aux internautes et donc à Google.

#9 L’expérience mobile

Avec l’expansion continue des différents terminaux mobile, le nombre d’internautes utilisant une tablette ou un portable pour naviguer sur Internet ne cesse d’augmenter. Il est donc primordial pour tout sites Internet qui désire acquérir de la visibilité dans les résultats de Google, de disposer d’une version mobile. Mais plus précisément, d’un site web responsive, qui s’adaptera aux multitudes de dimensions d’écran.

Google désire proposer aux utilisateurs de son moteur de recherche une expérience de navigation optimale, il priorisera alors les sites proposant une bonne expérience de navigation mobile.

#8 Trop de mots clés sur une même page

Il est important (en général) de cibler un sujet (mot clé) par page. Mais cela ne signifie pas que votre mot clé doit s’y retrouver des dizaines de fois, cela serait de la sur-optimisation et serait très néfaste pour votre positionnement. On préfèrera utiliser des synonymes de notre mot clé. Google saura interpréter le sujet de notre page web et l’associer aux bons mots clés.

Profitez-en également pour indiquer un « title » différents de votre « h1 », en utilisant des synonymes et tournures différentes. Étant deux éléments très importants, cela vous donnera plus de chance de sortir dans les résultats de Google sur vos mots clés.

#7 La qualité des liens entrants

Il y a quelques années, c’était la course aux liens. Plus on avait de liens, meilleur cela était pour notre positionnement. De nos jours, c’est très différent. Oui, la quantité des liens aura un rôle important, mais la qualité des liens entrants sera encore plus bénéfique.

Il faut donc se concentrer sur la création de liens de qualités et un profil de liens naturel.

Mais qu’est-ce que cela signifie?

Un profil de liens naturel et de qualité est diversifié. On n’y retrouve pas uniquement des liens provenant d’annuaires de sites Internet ou de commentaires de blog.

Voici quelques conseils pour la création de vos liens entrants :

#6 La page 404 personnalisée

Ce n’est pas l’idéal d’avoir des pages introuvables sur son site Internet (erreur 404), surtout s’il ne s’agît pas simplement d’une erreur de frappe de la part d’un internaute.

Mais dans tout les cas, une page d’erreur 404 personnalisée, à l’image de votre site Internet, sera de mise pour ne pas mélanger celui qui navigue sur votre site web.

Celle-ci devrait clairement indiquer que la page recherchée n’existe pas et offrir à l’internaute une solution pour continuer sa navigation. On y retrouvera par exemple un lien vers la page d’accueil, une série de liens vers les pages les plus importantes de votre site et parfois un moteur de recherche.

D’un côté plus technique, assurez-vous que cette même page retourne un statut d’en-tête HTTP 404. Cela indiquera aux moteurs de recherche, comme Google, que la page recherchée n’existe pas. Dans le cas contraire, celle-ci répondrait en code 200 et produirait énormément de contenu dupliqué et des pages sans intérêts.

#5 Les erreurs 404

Toujours en rapport avec les erreurs 404, mais cette fois si ont parlera des effets négatifs à votre positionnement.

Les pages 404 peuvent être affichées pour différentes raisons. Un internaute qui fait une erreur de frappe en tapant l’URL de la page, vous avez renommé l’URL de la page, vous avez déplacé la page, un site Internet fait un lien erroné vers l’une de vos pages, ou encore, vous faites un lien vers l’une de vos pages qui n’existe pas ou qui n’existe plus.

L’outil Search Console de Google permet de rapidement repérer les différentes erreurs 404 ainsi que la source qui a fait le lien vers cette page qui n’existe pas. Afin de récupérer la notoriété de cette page, vous pouvez effectuer une redirection 301 (permanente) vers une autre page (idéalement de la même thématique), créer une nouvelle page sous le même nom ou encore, contacter le webmaster du site Internet qui fait référence à cette page pour lui demander gentiment de modifier l’adresse du lien.

Un site Internet qui regroupe trop de 404 lors de l’analyse de Google (Google ne fait pas d’erreur de frappe, il explore les liens qu’il trouve) serait synonyme d’un site Internet mal entretenue et donc de mauvaise qualité pour les internautes.

#4 Les pages inutiles et de mauvaises qualités

Dans le meilleur des mondes, chacune des pages de votre site Internet aurait un but précis et parlerait d’un sujet en particulier, mais ce n’est pas toujours évident. On trouvera par exemple sur votre site une page de tarifs, une page de contact et un portfolio.

C’est pages agrémentent votre site mais n’ont pas réellement de raison d’être pour un internaute qui effectue une recherche sur Google, afin de trouver un service, un produit ou une information. Il recherchera un certain thème, une information ou une documentation sur un sujet en particulier et Google lui retournera des résultats qu’il pourra consulter pour trouver réponse à sa question.

Je ne dis pas que c’est dramatique d’avoir une page de contact et un portfolio. Mais par exemple, dans le cas où votre portfolio génère une page pour chacun de vos projets/réalisations et que ceux-ci affichent uniquement une image et un titre. Ces pages sont inutiles et vides de sens. Pensez plutôt à ajouter un popup/zoombox, ou encore de placer vos pages en « noindex » à l’aide de la balise meta robots ou du fichier robots.txt.

Un trop grand nombre de pages inutiles/de mauvaises qualitées pourrait nuire à votre positionnement sur Google et même se voir attribuer des sanctions.

Assurez-vous d’offrir un bon contenu qui répond aux questions des internautes.

#3 Le temps de chargement des pages

Un autre objectif de Google est de proposer aux utilisateurs de son moteur de recherche des résultats le plus rapidement possible. Bien que Google possède des serveurs ultra puissant et qu’il puisse retourner des millions de résultats en une fraction de seconde, votre site Internet se doit, lui aussi, d’être le plus rapide possible.

Google a d’ailleurs conçu un outil intitulé Google Speed Insight qui permet de déterminer les facteurs qui diminue la vitesse de chargement d’une page web. C’est un outil gratuit que vous pouvez utiliser de façon illimitée qui vous indiquera les différentes marches à suivre pour améliorer la vitesse de chargement de vos différentes pages web.

En bas de la page de résultat de l’analyse, Google vous propose même de télécharger certains fichiers qu’il a récupérer sur votre site et qu’il a compressé pour maximiser la vitesse d’affichage. On y retrouve des fichiers Javascript et CSS minifiés, ainsi que des images compressés et redimensionnées.

Mais quels sont les facteurs qui diminue la vitesse d’une page web?

Il en existe une multitude, mais les plus fréquents sont les suivants :

#2 Le contenu dupliqué

Le contenu dupliqué est un facteur très prisé par Google et malheureusement, un grand nombre de sites commettre des erreurs de contenu dupliqué, souvent sans même le savoir.

Que signifie un contenu dupliqué?

C’est un contenu identique sur deux pages web.

Google a pour objectif d’offrir aux internautes la/les meilleure(s) réponse(s) aux questions et il respecte le fait que différentes personnes peuvent avoir une opinion différente. Par contre, il ne classera pas deux sites web ou deux pages web d’un même site, un à la suite de l’autre dans les résultats, s’ils sont identiques.

Comme je disais plus haut, plusieurs commettent des erreurs de contenu dupliqué sans même le savoir.

Mais comment cela peut être possible?

Simplement parce qu’un contenu dupliqué ne veut pas uniquement dire qu’un texte à été copié d’un autre site.

L’une des erreurs principale est la redirection www.

Saviez-vous que par défaut, votre site web est accessible par plusieurs adresses? Et que si ces adresses ne redirige pas vers une seule, cela est perçu comme du contenu dupliqué?

Par exemple :

http://votresite.com
http://www.votresite.com/
http://www.votresite.com/index.php

Et si votre certificat SSL (https) est mal configuré, vous pouvez ajouter ceci :

https://votresite.com
https://www.votresite.com
https://www.votresite.com/index.php
https://votresite.com/index.php

Et ainsi de suite.

Vous devrez donc créer des redirections 301 (permanentes) à l’aide d’un fichier .htaccess.

Ensuite, le contenu dupliqué dans les « titles » et les « meta descriptions »!

He oui, pourquoi deux pages de votre site auraient les mêmes « titles » ou les mêmes « meta description »?

Chaque page se doit d’être unique et de traiter d’un sujet spécifique.

#1 Négliger la Meta Description

La Meta Description, bien que non officiellement prise en compte, selon Google, dans l’algorithme pour le classement des sites web, demeure un élément très négligé et pourtant indispensable.

Mais premièrement, qu’est-ce que la meta description?

C’est la petite description qui apparaît dans les résultats, lors d’une recherche sur Google, en dessous du titre d’un site web. Elle fait deux lignes et sert à décrire le contenu de la page web avant que l’internaute clic sur le lien.

Mais pourquoi est-elle indispensable si elle n’est pas prise en compte dans l’algorithme de Google?

He bien, simplement, car c’est votre seule façon de convaincre un internaute de cliquer sur votre site web plutôt que celui de votre compétiteur. De plus, un des facteurs de classement Google, est la fréquentation d’un site. Donc, plus un site est visité, mélangé avec d’autres critères, meilleurs sera sa chance de sortir dans les résultats.

Imaginez que vous êtes 3ieme sur Google sur un mot clé, et que votre meta description incite la majorité des gens à cliquer sur votre lien plutôt que celui en première ou en deuxième position. Et que bien-sûr, rendu sur votre site, les internautes ne reviennent pas aux résultats de recherches aussitôt! Que cela signifie-t-il selon vous? Moi je vous garantie que cela sera un très gros plus dans votre classement.